Les initiatives contre les douleurs sont-elles efficaces dans le secteur du BTP ? 

Sommaire :

Les initiatives contre la douleur sont-elles efficaces dans le secteur du BTP
Ecouter l'article

Certains secteurs d’activité sont particulièrement concernés par l’apparition de douleurs. Qu’elles soient au niveau de l’épaule, du coude, des articulations ou encore du dos… Ces douleurs ou troubles musculosquelettiques (TMS) sont la première cause de maladies professionnelles dans le domaine du bâtiment et des travaux publics (BTP) entre autres. Les TMS représentent 88% des maladies professionnelles reconnues. Elles constituent donc un enjeu majeur tant sur le plan social qu’économique. 

Des moyens de remobilisation mis en œuvre sur les chantiers

     Concernées par cette problématique, les entreprises du BTP déploient diverses mesures, incluant des initiatives de prévention, de formation, organisationnelles… Parmi ces initiatives, la pratique d’exercices physiques sur les chantiers. 

Ces exercices visent à améliorer la capacité physique des travailleurs à réaliser leur travail et récupérer correctement après la journée. Il s’agit principalement d’exercices d’échauffement, de réveil, de renforcement musculaire et d’étirement. Le but est de réduire le risque de TMS et d’accidents de travail comme les chutes de plain-pied et les lombalgies par exemple. 

Néanmoins, l’impact de ces exercices dans la réduction des TMS n’est pas avéré pour le moment. 

Une efficacité qui reste à prouver

      L’Organisme professionnel de prévention du BTP (OPPBTP) a par exemple publié en 2021 un article dans lequel figurent les bénéfices de la pratique d’exercices physiques sur les chantiers. On relate alors une « mise en route physique et mentale », un « renforcement du collectif », et « une amélioration de l’ambiance de travail ». Cependant, rien qui ne montre un lien direct avec une potentielle réduction des douleurs musculosquelettiques. 

Dans ce cas, quelles autres solutions s’offrent aux employeurs du BTP ?

Améliorer les conditions de travail

     Pour prévenir efficacement les TMS, les actions de préventions mises en place doivent être multiples. Ainsi, de simples exercices physiques ne suffiront pas à provoquer des effets notables sur la réduction des risques santé des travailleurs. Une politique de prévention santé incluant d’autres actions de prévention doivent être mises en place et permettre d’agir directement sur les conditions de travail du salarié, qui sont la source principale du développement des TMS dans le BTP. 

Proposer des exercices adaptés

A la santé du salarié

     Il est possible que certains salariés souffrent de pathologies, maladies chroniques ou douleurs déjà existantes. Dans ce cas, il est nécessaire de trouver des exercices de substitution en prenant en compte la santé de chacun des salariés et sa capacité à réaliser les exercices. Il est conseillé de faire appel au service de prévention et de santé au travail pour cela. 

Au métier du salarié

     Les exercices proposés doivent également être adapté à l’organisation du travail, aux différents corps de métier et aux tâches exécutées au sein de l’entreprise par les salariés concernés. 

Source : 

Troubles musculo-squelettiques dans le BTP : évolution des facteurs de risque chez les salariés entre 2010 et 2017. (n.d.). https://www.santepubliquefrance.fr/les-actualites/2022/troubles-musculo-squelettiques-dans-le-btp-evolution-des-facteurs-de-risque-chez-les-salaries-entre-2010-et-2017 

 Troussier-Thévenot, C. (n.d.). Contre les douleurs dans le BTP, est-ce efficace de faire des exercices physiques au travail ? The Conversation. https://theconversation.com/contre-les-douleurs-dans-le-btp-est-ce-efficace-de-faire-des-exercices-physiques-au-travail-214013 

Avez-vous trouvé cet article utile ? Oui Non