Incitations financières : quel impact sur les changements de comportements santé ?

Sommaire

Ecouter l'article
Getting your Trinity Audio player ready...

Mi-avril, deux Députés ont remis des propositions visant à favoriser l’activité physique au travail et à réduire les maladies chroniques. Parmi les mesures contenues dans le rapport, la création d’un « titre sport », sur le modèle du titre restaurant. L’occasion pour nous de revenir sur une des mesures les plus souvent citées dans les propositions pour induire les changements de comportements santé : les incitations financières. Sont-elles réellement efficaces ? Retour des les données à disposition.

Les incitations financières sont inefficaces dans la durée pour changer les comportements santé

De nombreuses études et méta-analyses existent sur le sujet, principalement dans les pays anglophones. Mais plusieurs initiatives Françaises ont vu le jour ces dernières années. Principale difficulté dans l’analyse : le pluralité des protocoles d’études :

  • Incitations financières à l’entrée vs incitations à la profondeur du changement réalisé (ex : tarif dégressif en fonction du nombre de séances réalisées),  
  • Incitations individuelles vs collectives…
  • Enveloppes financières vs réductions

Trois sujets ont principalement fait l’objet d’expérimentations diverses en matière d’incitations financières pour changer des comportements santé : le tabac, l’alimentation et l’activité physique.

Résultats :

  • Toutes études et tous sujets confondus, les dispositifs donnent des résultats encourageants et notables à court terme, tant que l’incitation financière est maintenue. A noter que certaines populations perdent leur réceptivité à la récompense après quelques semaines d’après Wendy Wood.
  • La durée maximum de ces dispositifs serait de 18 mois
  • Une fois la récompense stoppée, le temps moyen de maintien des nouveaux comportements est compris entre 2 semaines et trois mois

Si d’autres études devraient préciser les profils les plus aptes à être impactés ainsi que les méthodes les plus efficaces, il est pour le moment clair que les incitations financières sont plutôt des leviers d’amorçage que de changement durable des comportements santé.

La récompense financière est un levier d’amorçage des changements de comportements santé

C’est l’éternel débat. Pour être efficace, un changement de comportement santé doit-il dépendre d’une motivation intrinsèque ou d’une motivation extrinsèque ?

L’état des connaissances sur les incitations financières, motivation extrinsèque, tend pour le moment à indiquer que ce type de motivation n’est pas un facteur de changement durable de comportements santé.

L’initiative n’est peut-être totalement pas à exclure dans la mesure où deux enseignements des méta-analyses pourraient avoir des impacts significatifs :

  • Les incitations financières / récompenses sont considérées comme plus attrayantes comparées à des initiatives sans système pécunier. Ce type de dispositif peut, par conséquent, constituer un levier pour embarquer des populations jusque-là non intéressées ou hésitantes dans une démarche santé.
  • Les mesures incitatives semblent plus efficaces lorsqu’elles concernent des personnes défavorisées financièrement.

A noter que l’analyse des politiques publiques de changement des comportements santé relèvent que, plus que l’incitation financière, c’est l’augmentation des frictions qui semble le plus efficace dans une approche collective.


Sources 

    Ce qui pourrait aussi vous intérésser