Sortie d’hospitalisation et soins de support : notre système médical doit évoluer 

Sommaire :

Sortie d’hospitalisation et soins de support : notre système médical doit évoluer
Ecouter l'article

Mieux accompagner les patients chroniques à domicile est un enjeu essentiel du système de santé et de soins. 

Le système de santé actuel est très spécialisé et propose des consultations de plus en plus courtes avec des protocoles standardisés. Or, 50% des consultations médicales concernent les maladies chroniques et nécessite des temps plus longs. Les patients ont également besoin d’une approche holistique et multidisciplinaire et d’une prise en charge de terrain. 

Il est nécessaire de faire évoluer notre système de soins pour donner plus de place au supportive care. 

Une approche intégrée des soins, la solution pour assurer la qualité de vie des patients en post-hospitalisation

     Pour toutes les raisons énoncées ci-dessus, seule une approche pleinement intégrée des soins permet d’assurer un ensemble coordonné de services et améliorer ainsi, la qualité de vie des patients en post-hospitalisation. En effet, prendre en compte le patient et plus largement, la personne dans sa globalité apportera plus de bénéfices que de ne s’occuper que de sa maladie. 

Etat des lieux sur l’offre en ETP (Education Thérapeutique du Patient) et en soins de supports et ses limites 

     L’offre en ETP et en soins de support existe et s’inscrit dans une dynamique de développement dans de nombreux territoires de santé mais de façon hétérogène. C’est pourquoi nous pouvons relever plusieurs points de litige à améliorer pour répondre aux besoins de demain : 

  • La participation encore limitée des médecins aux réunions pluriprofessionnelles de soins de support. 
  • Les ruptures entre la détection des besoins du patient pendant son parcours de soins. 
  • De l’ETP ou des soins de support souvent trop médicalisés et pas suffisamment ancré dans la vie quotidienne. 
  • Une coordination encore trop souvent axée sur l’hôpital. 
  • ETP et soins de support moins bien suivis en ville qu’à l’hôpital.

 

Mais alors, comment garantir la qualité, l’accessibilité et l’évolutivité de l’offre de soins de support ou d’ETP ? Mais également, comment permettre une orientation précoce des patients vers des soins de support ? 

Les soins de support

Que reste-il à faire ? Quels axes d’optimisation ? 

Dissocier les 2 niveaux d’intervention

     D’un côté, l’ETP à l’hôpital, très médicalisé, et l’ETP à domicile, à ancrer dans les problématiques de la vie quotidienne. Pour ce second niveau, il s’agit également de trouver les modalités d’adaptation afin de s’adapter aux besoins et attentes des patients, qui sont manifestement différents. 

Développer la santé numérique et l’e-ETP 

     Dans un contexte où les évolutions réglementaires sont de plus en plus favorable à leur développement, il s’agit de mettre l’accent sur ces nouvelles solutions pour répondre aux besoins actuels du système de santé et de soins. 

S’intéresser au télésuivi 

     Le télésuivi possède des atoûts majeurs tels que : générer des données d’expérience patient (intérêt pour travailler sur les feedbacks) et mettre les patients en connexion. 

 

Dernier point : il est nécessaire de prendre en compte la charge mentale des patients chroniques. 

Avez-vous trouvé cet article utile ? Oui Non