Augmentation des cancers chez les jeunes adultes américains : L’obésité en cause

Sommaire

Augmentation des cancers chez les jeunes adultes américains : L'obésité en cause
Ecouter l'article
Getting your Trinity Audio player ready...

Une étude récente publiée dans The Lancet Public Health a révélé une augmentation préoccupante des taux de cancers chez les jeunes adultes américains de 1995 à 2014, particulièrement chez les 25 à 29 ans. Les cancers en hausse sont principalement liés à l’obésité, incluant le cancer du rein, du pancréas, de la vésicule biliaire, de la muqueuse de l’utérus et du côlon-rectum. Cette tendance est attribuée à la montée du surpoids et de l’obésité aux États-Unis au cours des dernières décennies. 

État des lieux de la situation en France 

Bien que moins sévère qu’aux États-Unis, la France n’est pas épargnée. En 2015, 17 % des enfants et 49 % des adultes étaient en surcharge pondérale, avec respectivement 4 % et 17 % en situation d’obésité. 

Lien entre surcharge pondérale et cancers 

La surcharge pondérale et l’obésité augmentent le risque de nombreux cancers. Le World Cancer Research Fund (WCRF) et l’American Institute for Cancer Research (AICR) ont identifié 15 types de cancers liés à ces conditions. En 2016, le Centre International de Recherche sur le Cancer a confirmé que l’absence de surcharge pondérale réduit le risque de divers cancers. 

Comprendre les causes de l’obésité et les facteurs modifiables 

Les causes de l’obésité sont multifactorielles, incluant des facteurs génétiques et hormonaux, mais aussi des facteurs modifiables tels que l’alimentation et l’activité physique. Le rapport WCRF/AICR 2018 souligne que le risque de prise de poids est accru par le temps d’écran, les boissons sucrées et une alimentation dense en énergie, et réduit par l’activité physique et une alimentation riche en fibres ou de type méditerranéen. 

Comment inverser la tendance ? 

Les nouvelles recommandations santé 

En 2019, Santé publique France a publié de nouvelles recommandations sur l’alimentation, l’activité physique et la sédentarité pour guider les consommateurs vers des choix plus sains. Le Nutri-Score, un système d’information nutritionnelle, aide à repérer les produits de moins bonne qualité nutritionnelle qu’il convient de limiter. L’étude NutriNet-Santé a montré que consommer des aliments de faible qualité nutritionnelle augmente le risque de cancer du sein et d’autres cancers. 

Réduire les cancers évitables en modifiant ses comportements santé 

En France, 40 % des cancers sont liés à des facteurs comportementaux ou environnementaux, dont 5,4 % sont attribuables au surpoids et à l’obésité. Il est alors possible de réduire le risque de cancers et d’autres maladies chroniques en modifiant de manière durable les comportements santé

A lire aussi : Augmentation des cas de cancers précoces :  peut-on inverser la tendance ? 

Sources :

La santé des élèves de CM2 en 2015, un bilan constrasté selon l’origine sociale. (2017). Dans DREES.  

Emerging cancer trends among young adults in the USA : Analysis of a population-based cancer registry. (2019, 3 février). The Lancet Public Health. Consulté le 22 mai 2024, à l’adresse https://www.thelancet.com/journals/lanpub/article/PIIS2468-2667(18)30267-6/fulltext  

Touvier, M., & Latino-Martel, P. (s. d.). Lutter contre l’obésité permet de réduire le nombre de cancers. The Conversation. https://theconversation.com/lutter-contre-lobesite-permet-de-reduire-le-nombre-de-cancers-111470 

Vous êtes un expert dans le domaine médical et souhaitez contribuer sur une thématique du blog ?

Vous pouvez nous envoyer votre proposition de sujet ainsi que les sources et crédits associés en Cliquant-ici

Ce qui pourrait aussi vous intérésser