Alimentation et maladies chroniques, parution de nouvelles études

Sommaire

Ecouter l'article
Getting your Trinity Audio player ready...

Ces dernières semaines ont été riches en études sur les liens entre alimentation et maladies chroniques. Parmi les liens étudiés, on retrouve :

Les liens entre cancer et obésité

Lors de la dernière édition du congrès scientifique de lAmerican Diabetes Association, une équipe de chercheurs de la Cleveland Clinic a montré que la perte de poids chez des personnes obèses était associée à une réduction du risque de cancers.

Voici l’analyse de nos professionnels de la santé sur cette étude.

A partir des données des dossiers de santé électroniques de 105 489 patients obèses, la Cleveland Clinic, Kenda Alkwatli et son équipe ont mené une étude rétrospective cas-témoins.

Elles ont observé que la diminution de l’IMC était associée à une diminution de risque à 3 et 5 ans de développer 13 cancers liés à l’obésité et une réduction de risque de développer tout type de cancer à 3, 5 et 10 ans.

Ainsi pour toute diminution de l’IMC de 1%, le risque de cancer diminuait de 1 à 3% (Odds ratios compris entre 0,97 et 0,99 selon les types de cancers).

Avec ses travaux, Kenda Alkwatli et son équipe ont mis en évidence des signaux faibles mais significatifs de l’impact de la perte de poids sur la santé globale de personnes obèses. Ils rappellent que l’obésité est l’un des facteurs de risques de cancer le plus facilement modifiable et qu’il faut continuer à encourager les changements de comportement permettant de l’éviter.

Un mode de vie sain peut-il compenser les prédispositions génétiques ?

Autre recherche parue la semaine dernière, une étude conjointe entre des chercheurs Chinois et Ecossais, publiée dans la revue BMJ Evidence-Based Medicine sur les liens entre mode de vie sain, prédisposition génétique et espérance de vie.

D’après l’étude, un mode de vie sain pourrait contrebalancer les prédispositions génétiques. Parmi les comportements santé constitutifs d’un mode de vie sain dans l’étude, sont comptabilisés :

  • Le fait de ne pas fumer
  • Faire du sport
  • Avoir une durée de sommeil suffisante
  • Avoir une alimentation saine

Un mode de vie sain permettrait de faire gagner des années de vie à ceux qui ont des prédispositions génétiques.

Une autre étude menée en 2023 sur 700 000 personnes de 40 à 99 ans avait, quant à elle, indiqué que 8 comportements santé sains pouvaient faire gagner jusqu’à 24 ans d’espérance de vie chez les hommes et 21 ans pour les femmes.

Crédits : VA Million Veteran Program

Nous analysons actuellement les résultats de ces études pour en faire une analyse critique.

Vous êtes un expert dans le domaine médical et souhaitez contribuer sur une thématique du blog ?

Vous pouvez nous envoyer votre proposition de sujet ainsi que les sources et crédits associés en Cliquant-ici

Ce qui pourrait aussi vous intérésser